Marin Marie

MARIN MARIE
1901, Fougerolles-du-Plessis-1987, Saint Hilaire du Harcouët

Peinture moderne

Il est influencé par sa mère, artiste peintre, élève d’Henri Harpignies, et par la découverte des îles Chausey où son père, passionné de navigation, l’initie dès son plus jeune âge à la mer. Il défendit toute sa vie le statut territorial de l’île de Chausey et les droits de ses pêcheurs.

Nommé Peintre Officiel de la Marine en 1935, Il partage sa vie entre Chausey et Saint-Hilaire-du-Harcouët où il réside.

Étudiant à Rennes, il devient docteur en droit. Il suit le soir les cours de l’École des beaux-arts de Paris. En 1923-1924, il expose à la Galerie Devambez à Paris. Il fait son service militaire sur le Pourquoi pas ? du commandant Charcot chargé de missions de recherche et de sauvetage sur la banquise arctique. Les deux hommes se lient d’une profonde amitié.

Il est passionné de yachting, de régates, et par la navigation solitaire. Marin-Marie effectue la traversée de l’Atlantique sur Winibelle IIen mai 1933, au départ de Douarnenez vers Madère, la Martinique, et New York où il arrive le 17 août 1933. Il est le deuxième français, après Alain Gerbault, autre natif de la Mayenne, à traverser l’Atlantique à la voile en solitaire. Puis il embarque sur la vedette L’Arielle en 1936, où il effectue une autre performance en effectuant la traversée de l’Atlantique en 19 jours à partir de New York sur une vedette à moteur diesel. Il est un des rares français à obtenir la Blue Water Medal pour cette traversée en solitaire.

Ayant navigué sur tous les types de navire, il restera un témoin majeur de l’histoire de la marine française.