Mathurin Méheut

MATHURIN MEHEUT
1882, Lamballe – 1958, Paris

Peinture moderne

Élève à l’école des Beaux-Arts de Rennes, puis à l’école des Arts Décoratifs de Paris, Mathurin Méheut se fait remarquer par son travail d’illustrateur dans la revue Art et Décoration. Entre 1910 et 1912, il séjourne à la station biologique de Roscoff, étudiant la faune et la flore marines. En 1914, lauréat de la Fondation Albert Kahn, il séjourne aux États-Unis et au Japon ; son voyage est interrompu par la déclaration de guerre. Méheut est en relation avec la Maison Henriot à Quimper dès 1919.

Son importante exposition à Paris, au Pavillon Marsan, en 1921, présente un ensemble significatif de ses inspirations : fleurs, animaux, mer, guerre, Bretagne, Japon, Hawaï, panneaux décoratifs, gravures, céramiques…la même année Méheut est nommé Peintre Officiel de la Marine.

Témoin d’une époque, passionné par les hommes et les paysages de sa province natale, il sillonne la Bretagne de Rennes à Dinan, de Roscoff à Saint-Guénolé en pays Bigouden, laissant une abondante production et un témoignage précis et multiforme de la vie bretonne à son époque. Il enseigne de 1940 à 1944 à l’École des beaux-arts de Rennes.

Un musée Mathurin-Méheut est créé à Lamballe en 1972, dans la ville qui l’a vu naître, à l’intérieur d’une maison à pans de bois du xve siècle, dite « Maison du Bourreau ».

Œuvres de cet artiste